Luxxa #3 Magda

Émilie • 23 juillet 2017

Je pourrais laisser Luxxa grandir et mûrir paisiblement au soleil puis au froid hivernal, laisser faire la nature, l’énergie des saisons, la nourrir avec distance et revenir au printemps tapis et selle en main pour lui faire découvrir les joies de porter un bipède.
Je retrouverais alors également avec joie, une grande variété de réponses désagréables n’ayant pas régler auparavant quelques codes de communication entre nous. Je pourrais alors réagir en conséquence en utilisant un caveçon bien rigide pour l’empêcher de s’emporter trop loin de moi, la contraindre de pressions désagréables sans écouter son avis et engager un monologue où elle finira doucement par m’accepter par une méprisable tolérance. Mon ego se satisfera d’avoir réussi à utiliser ses forces et ses rondeurs au service de ma technique pour l’amener à me donner de la valeur au regard des exercices de dressage acquis. Zut, je suis fondamentaliste de nature et cruellement idéaliste, et ne pourrais donc choisir cette voix sans séquelle. Le travail au sol pose les bases de la relation et de la complicité, de la qualité du rapport souhaité, rien ne sert de la monter si je n’ai pas son accord sincère. Un dos ça se mérite.

En juin, Magda vient passer une semaine pour que nous retournions ensemble toutes les questions qui nous animent pathologiquement au sujet de l’Équitation, ce qui nous emmène dans des pérégrinations tardives sur les similitudes entre Horsemanship et art équestre, les méthodes utilisées, les limites de l’homme face à l’animal, le doute, la passion, l’importance des bases, la Rectitude avec un grand R, la décontraction, la définition de la justesse, la définition de beaucoup de choses…
Avec Luxxa, Magda s’amuse et entraîne la pouliche dans son jeu, attirer son attention, timing, connexion… Une danse commence aux lueurs ocres du crépuscule estival. Elle nous propose sur la semaine une variété de gymnastiques mentales et physiques qui ébauchent les points à développer.

La pouliche aux côtés de Kelso, elle risque d’être grande !

Rien ne pourra l’empêcher de se sentir seule et insécure loin de Kelso, rien ne pourra empêcher la frayeur d’un moteur de tracteur ou d’hélicoptère, ni l’inquiétude d’une situation inhabituelle, mais si à ce moment, au lieu d’avoir un cheval qui me soulève, me saute dessus, me traîne comme un boulet dans sa fuite ou me brûle les doigts avant de se mettre elle ou les autres en danger, si au lieu de ces réactions je peux alors garder le contrôle grâce à des codes établis et sécurisant admis comme la solution la plus confortable pour elle, alors nous commencerons à être en phase et à poser les premières pierres de la « centaurisation » rêvée.

L'association Connivence

Cette association (loi 1901 à but non lucratif) à vu le jour en 2009, créée par Emilie Haillot dans le but de promouvoir, sous la forme de stages et conférences, la complémentarité de 4 approches autour du cheval : la connaissance du cheval physique ( biomécanique, énergétique…) , la connaissance du cheval psychique (éthologie, horsemanship…) , la gestion physique et énergétique du cavalier, la technique du dressage du cheval selon les préceptes classiques.

Vous appréciez ce site ?
Partagez-le sur vos réseaux !
Merci !

La newsletter

© 2022 Connivence.org • Émilie Haillot • Contact

Cookie(s) refusé(s) Changer • Politique de confidentialité

Design - développement : nicleg