[JdD] – Nouveau jeu (2)

Émilie • 13 novembre 2011

Longer Kelso pendant une heure, en alternant cercles et lignes droites sur une carrière en dénivelé et en essayant de trouver des variations dans les exercices commence à devenir fatiguant lorsqu’on est enceinte de 8 mois. Je serai presque mieux dessus, mais ses progrès locomoteurs sont si considérables depuis que je ne le monte plus que je commence à me poser des questions. Il ne subit plus mes propres assymétries et mes exigences incohérentes du dialogue main/jambe encore bafouillant, et exécute finalement depuis quelques semaines un travail de kinésithérapie qui lui convient parfaitement. Il me donnait l’autre jour en main avec une facilité déconcertante quelques foulées de piaffer/passage/trot espagnol que je ne lui connaissais pas.

Je trouve donc une alternative à ma fatigue : toute la détente (20 minutes de pas libre, mise en route trot et galop) se fait en liberté au manège, je suis assise au milieu sur un tabouret et lui indique les allures et changements de direction à faire, cela nous prend bien 30 minutes. Puis nous allons continuer sur la carrière en longe pour finir une fois de temps en temps par le « nouveau jeu ». Environ 3 ou 4 séances depuis la dernière fois (article précédent), malheureusement sans « cameraman » pour filmer l’évolution.

J’aime le dialogue qui s’installe entre ce que je pense être le bon déroulement d’un nouvel exercice et le cheval qui donne ses propres indications, limites ou compréhensions. Par exemple, lorsque j’approche le fouet de sa croupe à l’allure du galop dans le but de lui rapprocher les hanches, il m’indique rapidement que la désensibilisation n’a pas été suffisante et accélère l’allure, dévoilant ses réminiscences de cheval maltraité. Je passe donc par l’étape suivante que lui-même à demandé : s’arrêter lorsque le fouet prend cette position vers lui. Récompensé plusieurs fois de cette initiative, j’obtiens rapidement le passage d’un galop lent à quasiment sur place, mouvement préalable à la pirouette.

L'association Connivence

Cette association (loi 1901 à but non lucratif) à vu le jour en 2009, créée par Emilie Haillot dans le but de promouvoir, sous la forme de stages et conférences, la complémentarité de 4 approches autour du cheval : la connaissance du cheval physique ( biomécanique, énergétique…) , la connaissance du cheval psychique (éthologie, horsemanship…) , la gestion physique et énergétique du cavalier, la technique du dressage du cheval selon les préceptes classiques.

Vous appréciez ce site ?
Partagez-le sur vos réseaux !
Merci !

La newsletter

© 2021 Connivence.org • Émilie Haillot • Contact

Cookie(s) refusé(s) Changer • Politique de confidentialité

Design - développement : nicleg