Journal de dressage – Priorités

Retirer la couverture, curer les pieds, étriller, brosser, bandes, tapis, selle… De gestes automatiques je m’appliquais à le préparer dans le laps de temps minuté d’un matin de semaine, lorsque Kelso me rappela à l’ordre, il tourna la tête et vient demander d’une poussée légère de bout du nez son échange de papouilles mutuelles si convoité et si important pour lui. Je revoyais alors mes priorités, je ne lui avais pas dit bonjour.

“Il est important de chercher à capter son attention et à retenir son intérêt. Le cheval cherche également à comprendre son cavalier et ressent immédiatement son état d’esprit.”
“…les chevaux ont beaucoup plus de sensibilité que nous ne pouvons l’imaginer.” Nuno Oliveira

Flux RSS des commentaires

3 commentaires

pour “Journal de dressage – Priorités”

  1. will :

    Bonsoir Emilie,
    Je joins mes compliments à ceux de Maelle. Je suis sous le charme de votre blog, qui contient et exprime tout ce que j’aime dans la passion équestre: sensibilité, finesse, érudition, rigueur, expérience, style et pour couronner tout cela, superbes résultats attesté par vos vidéos.
    Je monte en ce moment et depuis deux ans Pacha,un jeune cruzado de 7 ans, sans papiers malgré son fer. La description initiale de Kelso pourrait être transposée mot à mot à son cas, tant au physique qu’au mental. Il est bien loin du niveau de dressage de Kelso. Il commence seulement à savoir galoper..ce qui a demandé beaucoup de patience. Mais il s’attache de plus en plus à moi, et se montre comme Kelso véritablement affectueux – ce qui procure une satisfaction extraordinaire.La façon dont vous décrivez simplement ce sentiment à travers ce billet est tellement juste!
    Vieux cavalier formé aux méthodes traditionnelles, j’ai toujours recherché ce lien affectif, mais je pensais qu’il se révélait de lui-même, avec certains chevaux pour lesquels nous avons une affinité immédiate et mystérieuse. Avec Pacha qui ne payait pas de mine quand je l’ai rencontré, et qui était tellement névrosé comme vous le dites si bien, j’ai découvert que l’on peut en réalité construire ce lien, et qu’il est si puissant qu’il peut transformer le cheval (et peut-être même l’ homme!).
    Nuno Oliveira que je révère plus que tous les Maîtres, a su donner la place qui revient à l »affectif’ dans l’équitation, c’est à dire la première. Podhajsky aussi. Et pour terminer ces quelques réflexions sur ‘l’ équitation sentimentale’, cette citation du Général anglais Jack Seely, commandant la cavalerie canadienne pendant la Grande Guerre:
    ‘The soul of a horse is great and loyal soul, quite unspoiled by the chances and changes of human kind. Above all it is a courageous soul, and an affectionate soul. But let there be one cruel blow from a grown-up man, and you have ruined the horse’s fine soul and spirit for ever’
    Bien cordialement
    Will

  2. Emilie :

    Merci Will pour ce beau commentaire,
    les vrais homme de chevaux semblent avoir naturellement cette compréhension « sentimentale » du cheval qui les mènent à une belle relation artistique. Le galop est pour ces chevaux souvent une allure compliquée, ils sont souvent dépassés par l’émotionnel et ne trouve pas leur place dans leurs allures, Kelso améliore ses allures au fur et à mesure qu’il calme son mental, il faut aussi faire confiance au temps et à l’amitié du couple. J’ai aussi remarqué que plus je lui faisais confiance et que je lui donnais des responsabilités plus il prenait de l’assurance, le jeu, la liberté leur permet d’évoluer librement et de prendre conscience de leur corps. Bonne continuation et encore merci pour vos compliments.
    Emilie

  3. Bernard CHERU :

    Bonjour Emilie,
    Tout à fait d’accord avec ton message!
    Je passe chaque jour au moins autant de temps au box à choyer « Jastero » (PRE) ou à marcher à côté de lui en fin de travail qu’à le monter – C’est vital pour lui et… pour moi aussi.
    Il est ainsi au fil du temps devenu mon ami, relativement calme et confiant, alors qu’il est arrivé d’Andalousie complètement stressé…
    Bernard

Laisser un commentaire