[JdD] – petit travail à pied (vidéo)

Après une bonne détente à la longe par exemple, un peu d’assouplissements en main peuvent amener un peu de diversité au travail quotidien. Un autre sujet sur le travail pied existe déjà sur ce blog : journal de dressage – travail à pied.

Dans une attitude relâchée surtout – ma priorité avec ce cheval – je marche au pas à la piste, puis voltes. En reculant à ses côtés, je l’emmène avec moi afin qu’il reste droit sur le cercle et ne cherche pas à écarter le postérieur extérieur. Puis, je change de position et me place face à son épaule afin de continuer en épaule en dedans, je recherche la lenteur afin d’agrandir le geste et ouvrir les épaule et me sers du coin pour travailler l’engagement du postérieur intérieur en ralentissant les épaules. J’essaye de ne surtout pas utiliser la rêne intérieure pour chasser le postérieur extérieur mais de ralentir les épaules avec la rênes extérieur afin qu’il s’arrondisse et vienne engager. Le mur est une aide précieuse à pied.

“ Souvenez-vous, au surplus, que tous les moyens qui tirent la tête du cheval d’un côté sont propres en même temps à lui chasser la croupe de l’autre.” Bourgelat

Dès que je termine un exercice latéral, je le termine par une volte en le redressant. Je vérifie la qualité de son reculer : est-il droit, lent, les foulées régulières et bien diagonales ? Kelso est un peu rapide et manque d’impulsion mais je l’ai volontairement mis dans une ambiance de décontraction; en répétant plusieurs fois un exercice, il se régularise et s’améliore car il sait et se prépare mieux à ce qui va lui être demandé.
Le stick me sert d’indicateur bien qu’avec Kelso il n’y en ait pas besoin, un mouvement de main suffit, je vérifie là, que l’objet ne change rien à son calme, ce qui semble être le cas.
Contre-épaule en dedans, demi-tour autour des hanches dans le coin, retour à la piste en épaule en dedans, volte, ce sont les mêmes enchaînements que monté, tout en ayant le dos libéré.

Pas espagnol pour assouplir les épaules, diagonalisations pour assouplir les hanches, je le laisse s’installer dans un mouvement lent en alternant une ébauche de piaffer sur place puis en avant, en essayant de ne rien exiger, « demander,laisser faire », je le laisse trouver la solution à son manque d’engagement à gauche.

Flux RSS des commentaires

2 commentaires

pour “[JdD] – petit travail à pied (vidéo)”

  1. zaude :

    Jolie vidéo :)

    Tu as 2 positions selon que tu demandes des épaules en dedans et assimilé, ou des voltes, c’est une volonté ou ça dépend de ce que tu veux regarder? (postérieurs, incurvation…)

  2. Emilie :

    Oui, je recule quand lui avance pour tout ce qui est droit : ligne droite, volte, piaffer, passage, sauf exception dans le pas espagnol pour éviter de me faire attraper par un antérieur. Et je suis face à son épaule pour tout déplacement latéral, cela devient un code afin qu’il fasse la différence par ma gestuelle et moins pas les aides. Le cavalier qui recule au travail à pied est un conseil de Jean-Louis Sauvat, qui l’a lui-même reçu de Nuno Oliveira. Lorsque le cheval charge ou a tendance à dépasser et pour éduquer le jeune cheval, le fait d’être dans cette position évite de s’accrocher à sa bouche pour le ralentir et le dissuade de dépasser car on peut ainsi se mettre devant lui et lui le « bloquer » le passage visuel.

Laisser un commentaire