[JdD] – Nature

Propriétaire amateur, c’est être libre d’aller où l’on veut mais engage à la responsabilité. Je choisis pour lui où il va vivre, sur quoi, dans quelle hygiène de vie, la qualité et la quantité de nourriture, s’il va pouvoir sortir régulièrement ou rester enfermer, je choisis la discipline sportive spécialisée qui orientera ses masses musculaires, je décide aussi quel congénère il côtoiera, dans quel environnement il vivra… Je suis donc entièrement responsable de son équilibre psychique, émotionnel et physique ; un même cheval deviendra autant d’ animaux différents que de mains entre  lesquelles il tombe. Comment faire pour qu’il puisse rester lui-même, psychiquement et physiquement ?
Ma liberté est de ne dépendre d’aucun résultat, performance ou valorisation commerciale, ma responsabilité est de savoir justement prendre le recul nécessaire pour ne pas me créer d’objectifs néfastes à la bonne complicité du couple risquant alors  la dénaturation de l’animal. Je me questionne constamment sur ce que je cherche réellement dans cette quête d’idéal équestre, les réponses évoluent avec le temps. Les moyens pour y arriver par contre sont plus nets, essayant constamment de se rapprocher d’une philosophie respectant la nature, qu’il faut alors apprendre à observer…

La Broue (1593)
“Enfin les plus beaux moyens de cet art sont ceux qui sont moins contraires au naturel du cheval.”
La Broue

La Guérinière (1730)
“La connaissance du naturel d’un Cheval est un des premiers fondements de l’Art de le monter et tout homme de cheval en doit faire sa principale étude ”.

Mottin de la Balme (1776)
“ Ne dirait-on pas après avoir vu le brillant, la légèreté, la noblesse, le courage et la fierté de ce superbe animal en liberté, que l’état triste, abattu et de langueur où  il se trouve quand il est dans les liens, est une marque qu’il sent et gémit de son esclavage ? Cette réflexion en amène une autre morale et plus certaine; c’est l’effet de la dépendance qui a toujours  rétréci le géni de l’homme et abaissé son courage…” (…) “ Rapprochons-nous au contraire le plus que nous pourrons de l’état où la liberté jouit de tous ses droits…”

Dupaty de Clam
“ Tout les Écuyers qui ont écrit sur leur Art, se réunissent à recommander l’étude de la Nature; ils conseillent de la prendre pour guide dans toutes les occasions.”

“ C’est dans la Nature comme dans le meilleur livre, que nous devons aller prendre cette idée du beau…”
 » Ces instants de beauté naturelle sont ceux où l’animal à de l’ardeur. Il se grandit alors; il rassemble ses forces; ses yeux sont animés; sa tête se lève avec fierté; ses mouvements redoublent, leur cadence se presse et s’anime. Ce sont ces idées que l’Écuyer doit employer dans son travail… »

Steinbrecht (1885)
« Qu’il étudie avec ardeur ces brèves manifestations de la beauté et qu’il y apprenne les positions et les attitudes des différentes parties du corps du cheval qui conditionnent ces mouvements naturels, libres et élastiques. Alors il verra tracé devant lui la voie par laquelle le dressage peut être mené à ses fins, qui sont non seulement de développer jusqu’à la perfection, par des exercices progressifs et adéquats, les forces et aptitudes naturelles… »

L’Hotte
“Les beautés du cheval résident dans la noblesse, la grâce, la fierté de se attitudes, dans l’harmonie de ses mouvements, leur éclat, leur énergie. La belle équitation, dans sa délicatesse et son bon goût, recherche le développement de ses beautés, en s’appuyant sur les dons propres au cheval, et non en les dénaturant. C’est la nature qu’elle prend pour guide, et non l’extraordinaire, l’excentricité, qu’elle recherche.”

Podhajsky
“…la beauté de son cheval lui apparaîtra comme un don divin, et il se gardera de se perdre en la recherche de subtilités futiles, sachant que la nature peut fort bien se passer de l’art, tandis que l’art, à la longue, ne subsistera jamais hors de la nature.”

 

Flux RSS des commentaires

Un commentaire

pour “[JdD] – Nature”

  1. Anne-Marie :

    Bonjour,

    J’aime beaucoup cet article dans lequel je me retrouve enormément.
    Je suis de plus en plus votre blog qui est très bien écrit et où le beau Kelso me fait rêver!

    Bravo pour votre travail, vos reflexions pertinentes et votre ouverture d’esprit.

Laisser un commentaire