[JdD] – Prémices

En filet sans éperons, je commence par ébaucher quelques figures afin d’en déceler les lacunes. Les principales viennent de moi, pour pouvoir exécuter à la lettre avec autant de précision et donc de réponse immédiate aux aides, je dois être plus présente dans mes aides sans durcir ni lui ni moi. Un doux enrobage permanent.
La plus grande difficulté, au-delà de quelques mouvements que nous ne faisons pas encore,  sera de garder la rectitude, la précision, la légèreté malgré les difficultés, tout en évitant de le porter par les jambes et la main.

1. A Entrée au galop rassemblé
X Arrêt – immobilité – salut transitions.
Rompre au trot rassemblé
XC Trot rassemblé
(Idées directrices indiquées dans le protocole pour ce mouvement : La qualité des allures, de l’arrêt et des transitions. La rectitude. Le contact et la nuque.)

A ce sujet, Quelques morceaux choisis dans le texte de la FEI :
 » L’arrêt s’obtient par un déplacement du poids du cheval sur l’arrière-main par une action correcte et croissante de l’assiette et des jambes du cavalier, poussant le cheval en avant sur une main le retenant de plus en plus, mais souple fin d’obtenir un arrêt presque instantané, jamais brutal, à l’endroit demandé.
(…) Le trot, toujours franc, actif et régulier dans ses battues doit être entamé sans hésitation.(…) Le trot rassemblé. Le cheval, restant « dans la main », se porte en avant, l’encolure élevée et arrondie. Les jarrets nettement engagés entretiennent l’énergie de l’impulsion, permettant ainsi aux épaules de se mobiliser avec facilité dans toutes les directions. Le cheval fait des foulées plus courtes que dans les autres trots, mais il est plus léger et plus mobile.
(…) Les transitions
Les changements d’allure et de vitesse doivent s’effectuer avec netteté à la lettre prescrite; ils doivent être exécutés rapidement, mais avec moelleux et sans brusquerie. La cadence antérieure est conservée jusqu’au moment où le cheval prend l’allure nouvelle ou marque l’arrêt. Le cheval doit rester léger à la main, calme et garder un placer correct. »

Le galop manque d’activité et de brillant, l’arrêt est trop progressif, le départ au trot également. Il lui manque l’impulsion.

2. C Piste à main gauche
HXF Changement de main au trot allongé
FAK Trot rassemblé
(Idées directrices : La régularité, l’élasticité,équilibre, énergie des postérieurs, l’amplitude. Adaptation de l’attitude.Les deux transitions.)

« Le trot allongé. Dans le trot allongé, le cheval couvre le maximum de terrain. Conservant la même cadence, il allonge ses foulées au maximum possible, grâce à une très grande impulsion de l’arrière-main. Le cavalier permet au cheval, restant « dans la main », de descendre et d’allonger son encolure, sans chercher un point d’appui sur le mors, afin d’éviter une allure relevée. Les sabots antérieurs ne doivent pas se poser en arrière de leur projection sur le sol. Le fonctionnement des antérieurs et des postérieurs doit conserver sa similitude (son parallélisme) dans l’extension. Tout le mouvement doit être bien équilibré, et la transition au trot rassemblé doit être exécutée en douceur en prenant davantage de poids sur l’arrière-main. » (FEI)

Je réalise qu’il y a trois allongements au trot dans le Grand-Prix, pour revenir à une allure rassemblée par la suite. Kelso se contracte, la diagonale est trop longue, et le trot se détériore, je le mets donc à la piste pour quelques foulées seulement et revenir à un trot rassemblé relâché.

Puis je commence à préparer le zigzag au galop (coefficient 2) :
22 : A Doubler dans la longueur
Entre D & G Exécuter 5 appuyers de part et d’autre de la ligne du milieu changement de pied à chaque changement de direction,  le premier et le dernier vers la gauche de 3 foulées, les autres de 6 foulées; Qualité des changements de pied.
G Changement de pied
C Piste à main droite
(idée directrice du protocole : La qualité du galop, L’égale incurvation, le rassembler, l’équilibre, fluidité d’un côté à l’autre. Symétrie de l’exécution, Qualité des changements de pied.)

Comme Kelso est assez novice à ce mouvement, je commence par une préparation :
Doubler sur le petit côté et appuyer au galop jusqu’à la piste, changer le pli, le maintenir droit à la piste dans le pli contraire, et repasser au pas, appuyer au pas dans l’autre sens.. Cela rejoint les conseils de Pierre Pradier début juillet, qui me demandait un contrôle parfait du changement de pied, avec la foulée préparatoire et non un espoir hasardeux. Nous manquons de précision à ce stade, Kelso change plusieurs fois de pied par anticipation, je l’arrête et recommence jusqu’à ce qu’il attende et repasse au pas tranquillement.

Laisser un commentaire