[JdD] – Atrophies et distensions

Le cercle vicieux de la mauvaise posture de Kelso lorsqu’il broute reste un dilemme insoluble.
L’origine du problème reste inconnue mais la conséquence est bien là, depuis 8 ans, je n’ai jamais vu Kelso inverser cette posture pour avancer l’antérieur gauche et de retrouver en appui dessus. Pour avancer, il fait un petit pas et se remet dans cette position. Aujourd’hui, les étirements passifs montrent bien une atrophie musculaire et une rétraction ligamentaire à l’arrière cet l’antérieur gauche et à l’avant de l’antérieur droit, l’un difficile à étirer vers l’avant, l’autre vers l’arrière, sans parler des compressions articulaires nombreuses soit en flexion soit en extension prolongée. Ainsi qu’une distension de tous les « éléments » à l’avant de l’antérieur gauche jusque dans les cervicales.

Tout s’enchaîne, je ne peux le laisser au pré plus de deux heures par jour, car il devient inmontable. Et même après ces deux heures, je sais qu’il ne pourra être totalement régulier à main droite. Je ne peux pas non plus au nom du plaisir de l’équitation le privé de sortie et le laisser enfermer 24h/24. Et je redoute le moment de la retraite où il ne pourra plus mettre un pied devant l’autre à la fin d’une journée de pré. Faut-il devenir kiné/ostéopathe/physiothérapeute et autre maîtrises fonctionnelles afin de le rééduquer tous les jours… ?

Flux RSS des commentaires

5 commentaires

pour “[JdD] – Atrophies et distensions”

  1. caroline :

    Kelso présente exactement les mêmes problèmes de positionnement quand il broute que mon SF de 8 ans doté d’un pied bot que j’ai décidé de travailler déferré et dont je laisse le pied le plus naturel possible.

    De quand ses problèmes d’irrégularité à main droite datent ils ? et quel âge a t’il ?
    Y a t’il un lien avec la remise à niveau des 2 antérieurs à la ferrure ?

  2. Emilie :

    Je croyais au début que son « pied bot » (talon très hauts à gauche) était à l’origine de cette position mais je penche maintenant pour une autre théorie qui est que c’est cette position dûe peut-être à des douleurs cervicales qui entraîne la pousse excessive du talon à gauche vu qu’il ne s’y appui pas. Il a 13 ans et la boiterie de l’antérieur gauche à main droite à débuter à l’âge de 9 ans. Elle a lieu lors de l’abduction, pour Denois il s’agit de l’arthrose des cervicales basses qui pincerait le nerf et fausserait la réponse motrice du mouvement de l’épaule, les pieds ne seraient pas en cause de l’irrégularité. La remise à niveau n’a pas fait évolué la boiterie (11 ans) elle l’a même atténuée mais c’est surtout le travail en extension d’encolure qui le soulage vraiment de par son effet antalgique et par la position des vertèbres qui alors ne le gène plus.
    Votre cheval boite-il ?

  3. caroline :

    Non mon cheval ne boite pas, mais j’appréhende fortement son avenir.
    Il présentait une irrégularité à main droite sur le cercle quand ses pieds étaient symétriques et qu’il était ferré jusqu’à l’âge de 6 ans.

    Le fait de lui descendre les talons, selon l’ostéo lui tire dans tout le dos. Je cherche l’équilibre et me renseigne sur tous les cas présentant une similitude.
    A part une légère ossification du cartilage ungulaire sur le pied bot, aucune anomalie ostéo articulaire n’est présente aux radios des pieds pour le moment.

    Je me suis lancée dans le parage pour résoudre des problèmes de ferrures récurrents dus à sa disymétrie des pieds, décollements de parois, fourmilliers, pousse excessive d’un pied au dépens de l’autre etc…

    J’ai découvert, en laissant ses aplombs s’user naturellement que son pied bot gauche poussait en talon de la même manière que son postérieur droit et que son diagonal droit était en sur- appui en mamelle externe droite sur son antérieur droit et en mamelle interne sur son postérieur gauche. J’en déduis que mon cheval est fortement tordu en incurvation gauche et que ses pieds suivent son shéma corporel.

    Avec le recul, je sens son problème plus au niveau du dos (lombaires) car il répugne à remettre du poids sur son arrière main et vousse très rarement son rein restant les jarrets très droits.

    Ca ne l’empèche pas de fonctionner avec beaucoup de panache et de facilité mais je me pose beaucoup de questions car son caractère est pour le moins original.

  4. mimi :

    le problème est bien connu des professionnels du pied et s’appelle le « syndrome de la diagonale ».

    Un article très intéressant est à consulter sur ce lien : http://podologie-equine-libre.net/2013/10/09/le-highlow-syndrome-ou-hilo-ou-position-du-poulain-ou-syndrome-de-la-diagonale/

    A noter qu’apparemment la posture est à l’origine de la déformation des pieds, et pas l’inverse.

  5. Laure Souquet :

    Oui, c’est un problème très connu! Et avec un bon parage et un suivi ostéo ça s’arrange très bien. Pour le propriétaire il y a des étirements réguliers qui peuvent aider. Beaucoup des chevaux que je soigne ont ce problème, plus ou moins prononcé.

    Un témoignage intéressant d’une personne qui a le même problème et pour qui ça commence à vraiment s’arranger : http://www.chevalannonce.com/forums-8090302-hiloosteo-le-241-a-paimpoldes-besoins

Laisser un commentaire