JD (journal de dressage) – aller/retour

Extérieur. Le pas rênes longues est court, heurté, contracté même lorsque je marche à ses côtés. Kelso semble figé, il met du temps a retrouver un mouvement de pas ondulé, le départ au trot (rênes longues aussi), est lent mais d’une lenteur de retenue, et non de relaxation. Je le laisse ensuite trotter et galoper libre sur la carrière, lui demandant juste une cadence régulière, je suis en suspension, lui demandant de se tenir seul dans ses allures naturelles. La fatique préssentie hier se confirme, Kelso a besoin de repos mais pas d’arrêt. Je réduis donc les exigences, pas même d’extension d’encolure, juste de la rectitude, de l’échauffement d’entretien sur le droit sans rassembler, ni deux piste, sans présence de ma part. Lui seul me dira quand il sera prêt à recommencer, il sait déjà faire tant de choses que rien ne sera perdu, au contraire.
« …être parfaitement au courant, non seulement de l’anatomie du cheval et de la fonction des différents muscles et articulations, mais encore être psychologue (…). C’est uniquement s’il possède ses facultés que le cavalier pourra, au cours du dressage, éviter d’écoeurer ou d’aigrir son cheval. » Podhajsky

Laisser un commentaire