Prise de conscience

Le succès des 10° rendez-vous éthologiques du Haras de la Cense (septembre 2009), de nouvelles rubriques dans les revues équestres comme “éthologie et légèreté” (09/2009) de Cheval Mag qui rapproche l’art équestre et “l’éthologie”, les nombreux signaux d’alarme à répétition sur les conditions de travail des chevaux de compétition  (“Dressage moderne, un jeu de massacre” de Gerd Heuschmann, “Le cheval juste” de Bernard Maurel, “Dérives du dressage moderne” Philippe Karl, “Comportement et dressage” Michel Henriquet… pour ne citer qu’eux) montrent qu’une véritable prise de conscience se développe : on ne subit plus, on réagit, les connaissances et la réflexion s’élargissent et c’est au profit d’un avenir meilleur de nos chevaux.
“J’ai observé si souvent qu’il fallait faire connaître aux chevaux lorsqu’ils avaient bien fait et ne pas les rebuter par de longues leçons, que je me crois dispensé de remettre dorénavant cette maxime sous les yeux…” Montfaucon de Rogles (1778)

Flux RSS des commentaires

Un commentaire

pour “Prise de conscience”

  1. Sara MICHEL :

    Enfin! …et heureusement! maintenant la question est de savoir si parallélement aux pratiques courantes qui évoluent, les comportements de compétitions et surtout la manière de les juger évolueront!
    Quelqu’un a-t-il deja lu le nouveau livre de Michel Henriquet? je pense pour ma part qu’il sera mon prochain achat dans une librairie!

Laisser un commentaire