Pierre Pradier « Mécanique équestre et équitation » (2002)

« … l’assiette transmet au cheval l’état musculaire du cavalier, ses raideurs, ses contractions et très probablement ses “états d’âme”, ses appréhensions. Le calme et la stabilité du cavalier entraînent calme et stabilité chez le cheval.”

Be Sociable, Share!
Flux RSS des commentaires

2 commentaires

pour “Pierre Pradier « Mécanique équestre et équitation » (2002)”

  1. Sara MICHEL :

    Certainement le plus difficile à acquérir…résonner, définir ses objectifs, apprendre en lisant…quand on est passionné rien de difficile là dedans, par contre de cette capacité à adapter son corps, de mettre en place la coordination dépend aussi une part de don. Ce don je ne l’ai pas (j’entends encore monsieur H, quand j’arrive pour la première fois sur sa carrière montée sur Emulo me dire « commencez par arreter de parodier un crapaud sur un cheval…cinq minutes plus tard il a compris que je ne blaguais pas!), pourtant je me suis juré d’y arriver un jour.
    Un conseil?

  2. Steph (et Nello, alias le grand Maître du jeu) :

    Je suis pareille Sara… Je n’ai absolument aucune prédisposition à sentir les choses et à gérer mon corps, je suis verrouillée de partout et aucune indépendance de chaque partie sur les autres… J’essaie d’y travailler avec un livre de Sally Swift, de visualiser, me laisser aller, mais pas facile… et j’ai aussi dérouté quelques moniteurs par mes difficultés lol

Laisser un commentaire