Pierre Pradier nous a quitté

Du haut de ses 80 printemps, ce matin, le Doc s’en est allé. Le grand homme multi-passionné nous a marqué par son obsession  du cheval juste, sa générosité de transmettre, sa rigueur impitoyable, la pertinence de son travail sur la mécanique équestre, et de sa personnalité intègre et sensible il a su nous marquer profondément. Kelso m’accompagne pour te remercier de tout ce enseignement dont je fus disciple comme beaucoup d’antres, et pour transmettre toutes mes condoléances à sa famille et ses proches. 

 

Flux RSS des commentaires

6 commentaires

pour “Pierre Pradier nous a quitté”

  1. marion scali :

    Merci, Emilie. Tu parles d’or. Nul doute que Kelso pense pareil… Dans notre malheur, il nous reste quand même ses livres, des photos, quelques films. Et à toi et à quelques autres de faire en sorte que le flambeau qu’il portait haut, celui du cheval juste et harmonieux, ne s’éteigne pas.

  2. Van Steenbrugghe Typhaine :

    Merci Emilie de nous avoir tenu informés. Je l’avais rencontré chez les Henriquet en 2006, et lu ses livres sur la mécanique équestre. J’ai pu voir son travail au travers de ton propre travail, ainsi que celui apporté à Catherine, et c’est vraiment une grande perte de le voir s’éteindre si vite!… Mais comme le dit Marion, à nous de faire vivre ce flambeau du cheval juste et harmonieux qui lui était cher. Toutes mes condoléances à sa famille, et mes souhaits de paix et de lumière pour son âme.

  3. Karine Mallieu :

    Je m’associe Emilie, à tes condoléances à sa famille de sang, de coeur, d’équitation.
    J’étais admiratrice devant ses vidéos avec toi et Keslo…et les autres…. »J’achète », « la charrette »…. tant de petits codes entre lui et ses cavaliers.
    Beaucoup de respect pour les chevaux et les gens, harmonie, humilité inestimable et une force de transmission peu commune, en toute douceur, une énergie rigoureuse respectant le juste temps de chacun, cavalier et cheval, faisant les choses au sérieux sans se prendre au sérieux.

    Une belle âme, j’en suis sûre que toi, Emilie, doit être bien triste d’avoir perdu comme mentor. Se dire profondément que tu as eu la chance et le privilège de l’avoir connu.

    Reposez en paix, Docteur Pradier, avec tout notre respect…..
    On oense à vous, on vous lit, on évoque Baucher, la Guérinière, Beudant…. tant qu’ils sont avec vous, vous êtes toujours avec nous, essayant de nous montrer la direction, en toute décontraction.

  4. Dorothée Hippomène :

    Nous sommes tous orphelins. J’espère que son enseignement continuera pour les futures générations. Toutes mes condoléance à sa famille et à ses proches.

  5. Laurent :

    Encore un grand maître qui disparait sans que j’ai pu le rencontrer. C’est bien triste pour l’équitation française toute entière car son enseignement est resté beaucoup trop confidentiel. Dommage pour les cavaliers et encore plus pour les chevaux dont il est un des rares à avoir compris le fonctionnement. Je vais me consoler en achetant son dernier livre sachant qu’il n’y en aura pas d’autre.

  6. Virginie Ardouin :

    C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris la disparition du Doc. Il va nous manquer. Je pense bien à Claire et à sa famille.

    Merci docteur pour vos conseils, votre générosité et votre altruisme.

Laisser un commentaire